Parlons du Tremble – Aspen

 

Les trembles sont en fleurs ! En chatons devrai-je dire ! Il y a des arbres à chatons mâles et d’autres arbres à chatons femelles puisque le tremble est un arbre dioïque.

Autour de chez moi, les arbres mâles sont défleuris et les chatons sont tombés. Les arbres femelles sont encore  en chatons. Ils colorent le paysage de  tâches vertes.  Dans quelques semaines, à leur pied, on trouvera les graines cotonneuses du tremble couvrant le sol de «neige ».

A ce jour, les trembles n’ont pas encore de feuilles ; cependant on les reconnait facilement à leur écorce blanche parsemée de « diamants noirs ».

Les jours de vent très faible, j’adore me poser sous un bouquet de trembles. Je fais silence pour écouter les feuilles commencer à trembler, comme pour me dire bonjour!

Pourquoi les feuilles tremblent-elles au moindre souffle de vent ? Car leur limbe est coriace, peu dentelé et leur pétiole est à section plate et non pas ronde; elles sont donc hypersensibles au vent.

Une légende raconte que la croix du Christ était en bois de tremble et que ce souvenir fait trembler l’arbre de peur.

La fleur de tremble est effectivement une fleur de peur, d’angoisse même.

Edward Bach écrit que la fleur de tremble « concerne les craintes vagues, pour lesquelles il ne se peut donner aucune explication, aucune raison. Le patient peut cependant être terrifié par il ne sait quoi de terrible sur le point d’arriver. Ces vagues et inexplicables craintes peuvent le hanter de nuit et de jour.»

Hypersensible, un bon mot pour définir les personnes qui ont besoin de la fleur de Tremble. Elles sont très sensibles aux ambiances, incapables par exemple de rester dans un lieu ou de prendre un bus car elle capte des énergies qui les mettent mal à l’aise, sans savoir pourquoi.

C’est une peur parfois prémonitoire. Elle est angoissante car elle peut surgir sans prévenir, sans explication rationnelle. Le mental s’emballe et l’imagination vient broder des scénarios « catastrophe ».

Cette peur se nourrit de nos croyances, superstitions concernant la mort, le paranormal, le monde astral que l’on ne connaît pas et qui en même temps nous fascine. C’est une fleur utile pour accompagner les personnes en fin de vie.

Elle convient aux jeunes enfants qui ne veulent pas aller se coucher par peur du noir pour tout ce qu’il a de mystérieux : fantômes, fées, monstres…

Enfin parfois nous avons peur de l’inconnu, du futur, de situations que nous n’avons encore jamais vécues donc « nous ne savons pas comment ça va se passer « . Là encore l’imaginaire brode des scénarios qui alimentent l’angoisse !

Edward Bach écrit :

« Derrière tout il y a la puissance d’Amour Universel, alors nous sommes au-delà de la peur, de la peine, de la souffrance puisque le pouvoir de l’Amour est en tout et plus fort que tout. »

« Le développement de l’Amour nous amène à la prise de conscience de l’Unité, de la vérité que nous faisons partie de la Grande Création Une. »

J’aime beaucoup danser le tremble.

Sur un air de flûte très apaisant, nous avançons et reculons sur le cercle, comme sur le chemin de vie lorsque notre avancée est retardée par la peur. Puis nous allons vers le centre, vers la Source pour aller retrouver l’Unité avec le TOUT, le Divin, l’Energie Universelle…  Forts de cette union, nous retournons au cercle les mains en protection devant le cœur.

« La peur frappa à la porte, la confiance lui ouvrit et il n’y avait personne »

La fleur de tremble nous permet de cultiver la confiance et la foi face à ce qui est inconnu et imprévisible. Une fleur bien utile en cette « drôle » de période où nous ne savons pas de quoi sera fait demain !

Pour finir je vous fais part de ma petite devise personnelle :

« Ce que tu crains et imagines n’arrivera sans doute jamais et ce qui arriveras tu ne peux ni le prévoir, ni l’anticiper. Alors vis le moment présent ! Fais confiance à la vie et fais-toi confiance pour gérer en temps voulu ce qui arrivera. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.