Parlons du Prunus – Cherry plum

 

Chaque printemps, les prunus sont parmi les premiers arbres à fleurs du printemps, mettant du blanc et de la lumière dans nos paysages sortant de l’hiver.

Et à chaque fois c’est en moi le même enchantement, la même envie de photographier leurs fleurs.

Bach nous écrit que la fleur de Prunus est indiquée « Lorsqu’on a peur que l’esprit soit surmené, peur de perdre la raison, peur de commettre des choses redoutées et effrayantes, que l’on ne désire pas et qui sont considérées comme mauvaises et pourtant voilà que vient la pensée et l’envie de les commettre».

Envies « qui nous envahissent » ; envies « de faire des choses auxquelles on ne devrait couramment pas penser ou qu’on ne devrait pas envisager un instant ».

Bach évoque les envies et pulsions de suicide, de meurtre, de violence… « toute ombre noire qui remplit l’esprit quand la lumière de la conscience est obscurcie. »

Quand je prends le temps de regarder les fleurs de prunus, c’est la force de leurs étamines qui me parle.

Cette force contraste avec la fragilité de ses fleurs de la famille des roses. Et la lumière des fleurs contraste avec le noir de l’écorce du tronc.

Ce contraste évoque pour moi le combat intérieur entre l’ombre et la lumière que nous connaissons dans cet état émotionnel « au bord de l’explosion » dont nous sentons bien qu’il dépasse nos seules forces avec la grande peur de perdre le contrôle, ce qui arrive parfois!

C’est une autre force qu’il faut alors trouver en soi. Cette force qui vient de plus Grand que soi et qui nous invite à nous en remettre à elle pour lâcher prise, pour relâcher avec confiance cette tension intérieure extrême qui nous met en danger si on ne compte que sur ses propres forces.

C’est vraiment, pour moi, s’en remettre à la force de l’Esprit en soi, se recentrer, s’enraciner pour lâcher dans la terre toute cette tension.

C’est d’ailleurs ce que nous faisons, dans un premier temps, lorsque nous dansons la fleur de prunus. Nous tapons des pieds pour décharger les émotions fortes et refoulées, les tensions accumulées.

Ensuite nous dansons une partie beaucoup plus calme célébrant les différentes phases de la lune.

Le cycle de nos émotions rejoint celui de la lune : une phase montante avec une apogée (pleine lune) puis une phase descendante vers la disparition (nouvelle lune).

Une émotion refoulée, non contrôlée ne redescend pas, ne termine pas son cycle et son énergie peut alors être destructrice.

Edward Bach nous dit : « Le prunus chasse toutes les mauvaises idées et donne à celui qui souffre force mentale et confiance ».

La fleur de prunus nous invite à accompagner nos émotions dans leur cycle pour qu’elles naissent, nous donnent leur précieuse information, puis passent… Tout cela en conscience et avec confiance. Le contrôle aux limites de nos forces et la tension extrême font alors place au relâchement et à la détente.

« La prise de l’élixir apporte l’apaisement, le calme, la confiance et la force pour tirer la soupape, lâcher la pression en douceur, se recentrer et retrouver la clarté mentale nécessaire pour garder ou retrouver contrôle de soi et agir de façon adaptée ».

Merci à Béatrice pour son témoignage:

« Danser les fleurs de Bach avec mon amie Agnès, c’est entrer dans une ronde créatrice dont l’énergie se diffusera tout autour de vous, simplement, humblement…pas besoin de se prendre la tête, le corps sait si bien exprimer les valeurs du coeur….Pour moi, Prunus est la fleur qui me touche le plus, je peux témoigner de sa puissance de métamorphose. Au delà de sa blancheur immaculée, sa force réanimée à chaque arrivée du printemps est toujours une bouffée d’oxygène! »

Venez découvrir les danses des Fleurs de Bach à mes prochains ateliers:

A bientôt le plaisir de danser ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.